Entraînement fonctionnel

Qu’est-ce que l’entraînement fonctionnel ?

L’entraînement fonctionnel ne vise pas à renforcer un muscle ou un groupe musculaire de façon isolé. En effet, son objectif principal est d’améliorer le mouvement global et le fonctionnement du corps en général. Alors, tous les mouvements utilisés lors de l’entraînement fonctionnel sont beaucoup plus naturels car nous les reproduisons des mouvements très similaires dans notre quotidien. Les mouvements sont donc globaux et impliquent une ou plusieurs chaînes musculaires.

 

            Le matériel utilisé pour faire ce type d’entraînement se limite à des barres, des haltères, du matériel proprioceptif (ballon, demi-ballon, élastique, boîte, corde, etc.) et, bien sûr, notre corps. L’utilisation de la gravité est aussi très importante dans l’entraînement fonctionnel. Effectivement, la position de notre corps par rapport à cette dernière amène une toute autre dimension au mouvement pratiqué. Aussi, les contractions pliométriques (phase d’étirement musculaire suivie d’une phase de raccourcissement rapide) sont grandement utilisées. Celles-ci permettent de générer un mouvement puissant sur une courte période de temps. Grâce à tout ça, nous favorisons grandement la sollicitation des muscles profonds (certains font partis de ce fameux Core) qui ne sont pas ou peu entraînés lors de la musculation classique.

Concept

Le concept de l’entrainement fonctionnel est le suivant : « train the mouvement, not the muscle ».

-Paul Check

L’entraînement fonctionnel recherche à augmenter le potentiel d’un corps sain. Un corps sain est en mesure de produire ces mouvements : Tirer, Pousser, Se pencher, Enjamber, Lancer, Attraper, Grimper, etc. En plus de tous ces mouvements, nous pouvons y ajouter des exercices plus complexes selon les objectifs du pratiquant et de ses activités/sports pratiqués.

Les bénéfices de l’entraînement fonctionnel
Voici 5 autres points à ajouter aux biens faits déjà mentionné de l’entraînement fonctionnel :

  • Développer une facilité à l’activité physique
    Puisque notre corps devient plus fonctionnel, les mouvements du quotidien deviennent donc aisés parce que notre corps a appris à s’entraîner avec ces derniers. Alors, nos progrès peuvent se faire voir de jour en jour et ils sont beaucoup plus durable contrairement à la musculation conventionnelle.
  • Bien-être quotidien
    Faisant suite au point 1, le corps peut désormais pratiquer des activités qui lui semblait pratiquement impossible avant, et ce, grâce à l’entraînement fonctionnel.
  • Augmenter sa force
    Contrairement à mettre l’accent sur l’amélioration d’un seul muscle ou groupe musculaire, l’entraînement fonctionnel permet de développer la coordination entre les différents groupes musculaires. Par conséquent, la globalisation de tous ces groupes musculaires vient augmenter notre force générale bien plus que l’isolation,
  • Harmonie du corps
    Par le biais de l’entraînement fonctionnel, chaque groupe musculaire vient se renforcer selon ses besoins réels.
  • Augmenter la protection du corps
    Le corps est composé d’une structure superficielle (les muscles paraissant sous la peau) et d’une structure profonde (les muscles sous la couche superficielle). Lorsque nous pratiquons la musculation conventionnelle, nous venons travailler la couche superficielle, car la plupart des exercices sont effectués en position assise, allongée ou adossée. Puisque le corps est continuellement soutenu lors de l’exécution des mouvements, les muscles de la structure profonde sont donc inhibés. Dans l’entraînement fonctionnel, puisque les mouvements sont effectués en position debout, en mouvement, sur une base instable ou dans un mouvement global du corps, la structure profonde n’a donc pas le choix de venir travailler, afin de nous permettre de conserver notre stabilité lors des exercices effectués. C’est donc un entraînement 2 pour 1, car en plus de la sollicitation de la couche profonde, la couche superficielle est également sollicitée.